Présentation

L'association

131110-1535_1800_FAYZA_C_Desat_IMG_8244Ham and Jam est une association dont l’objectif est le maintien en état de vol et la diffusion de la connaissance des avions de liaison de la deuxième guerre mondiale, désignés L-Birds (L pour Liaison).

Ces avions, pourtant non armés, eurent un rôle primordial pendant la deuxième guerre mondiale.
Capables de se poser dans des champs, sur des routes ou pistes sommaires ils étaient les premiers présents.

Les premiers avions américains à se poser en Normandie le Jour J était un L-5 et quatre Piper L-4.
Un L-5 des Marines fut le premier avion à se poser à Iwo Jima, et des L-5 franchissaient l’Himalaya en support des forces du Général Chennault, les Tigres volants.WWII

Leur qualités de vol et construction solide leur ont permis une grande versatilité : ajustement de tirs d’artillerie, observation, apport logistique, évacuation sanitaire, transport des Généraux vers leurs QG, comme par exemple le Général Patton et le Général Eisenhower.

Patrouille

 

Les L-Birds

“Nous maudissions ces petits avions verts à ailes hautes. Nous savions que la présence d’un seul serait suivi d’un barrage d’artillerie et nous faisions tout notre possible pour les abattre. Nous redoutions ces petits avions. Pour nous ils étaient les anges de la mort.”
– Officier allemand fait prisonnier, 10th SS Panzer, après Falaise.

Les “L-Birds”sont les avions de Liaison utilisés par l’USAAF, principalement pendant la deuxième guerre mondiale.

L’utilisation première de ces appareils fut d’aider les troupes au sol à ajuster les tirs sur les positions ennemis, en fournissant des informations en temps réel.

L-5 Vultee des Burma Banshee

L-5 Vultee des Burma Banshee

Leurs qualités les ont rapidement faits être utilisés pour nombre d’autres missions: ils furent utilisés comme  avion de transport tout terrain, messagers pour les généraux, avion sanitaire pour évacuer les blessés ou larguer du matériel médical.

Ils ont aussi servi dans des escadrons de Liaison, des groupes de forces spéciales take le 1st Air Commando Group, des escadrons de reconnaissance tactique, par exemple.

Ils furent présents des plages du débarquement en Normandie à la jungle birmane.

Leur pilotes réalisaient des missions dangereuse en territoire ennemi sans aucune munition.

L-5 en mission de marquage de zone

L-5 en mission de marquage de zone

Ils furent surnommés “Maytag Messerschmitts” ou “jungle jeep”.

Les plus connus des L-Birds, le Piper L-4 “Grasshopper” et le Stinson Vultee L-5 “Sentinel” participèrent aux conflits sur tous les fronts.

Flying Jeep

Flying Jeep

Le Taylorcraft L-2 fut réservé à l’entrainement. L’ Aeronca L-3 participa bien lui en fait à quelques opérations en Afrique de Nord,  Italie, et dans le Pacifique. La carrière des L-Birds continua après 1945 au sein des conflits de Corée et du Vietnam avec le Piper L-4, l’Aeronca L-16, le Stinson Vultee L-5, le North American L-17 Navion, et le Cessna L-19/O-1 Bird Dog.

Le “L” fut ensuite remplacé par le “O“, pour Observation, avec l’arrivée du Cessna O-2 Skymaster et du OV-10 Bronco.

 

Retrouver les détails concernant les deux principaux L-Birds de la seconde guerre mondiale dans les sections: Piper L-4 et Vultee L-5 Stinson Sentinel.

 

 

D'où vient le nom Ham and Jam?

D’où vient le nom Ham and Jam?

Lors du débarquement en PlatePegasus_CNormandie, l’Opération Deadstick avait pour but de prendre le pont de Bénouville (Pegasus Bridge) et le pont de Ranville, deux ponts de l’Orne et le canal de Caen.
Seuls points de franchissement des cours d’eau qui relient Caen à la mer, les deux ponts devaient rester intacts pour permettre le passage des troupes débarquées sur la plage de Ouistreham

Des codes radio avaient été définis pour annoncer le résultat de l’assaut:
“Ham” pour annoncer que le pont sur le canal se trouvait entre les mains britanniques  et qu’il n’était pas détruit et “Jam” pour indiquer la même chose pour celui sur l’Orne.