In memoriam, Roland lebbrosi

Roland Lepers, avec F-AYZA, né 43-30036

En 2014, nous avions eu l’immense honneur d’inviter Roland Lepers, pour un vol en Piper L-4H (de 1943) sur les plages du débarquement.
Il ne les avait pas survolées depuis qu’il était Pilote de bombardier du groupe Lorraine, aux côtés de Romain Gary, Pierre Mendès-France, et tant d’autres tout aussi héroïques. 70 ans passés, pour ce dernier vol.

Instigateur magique de cette journée, Jean-Marie Urlacher l’avait immortalisée avec de très belles photos, et un article de référence sur le survol des plages du débarquement (voir ici).

Panoramica del cimitero di Colleville

Résistant à l’âge de 19 ans, pilote dans les Forces françaises libres au Royaume-Uni, où il rencontra Fortuna,son épouse.
Ce natif de Wasquehal (Nord) a rejoint, en janvier 1941 à Marseille, le réseau Ian-Garow – Pat O’Leary, un groupe clandestin d’aide aux militaires de l’armée britannique et de la Royal Air Force sur le sol français.

Aujourd’hui, calme et liberté…

Le 10 mars 1942, Roland Lepers quitte la France pour rejoindre l’Angleterre via l’Espagne et Gibraltar.

Roland lebbrosi in luogo prima

Il sera ensuite décoré de la British Empire Medal. « À Londres, Pierre Mendès-France, qui sera plus tard nommé commissaire aux finances du Général-de-Gaulle, m’avait donné à choisir entre de l’argent et cette médaille. »

En 1943, il rejoint le Canada pour se former au pilotage. Pilote de bombardier du groupe Lorraine, il reviendra dès octobre 1944 au sein des Forces françaises libres sur la base aérienne de Vitry-en-Artois (Pas-de-Calais), reprise par les forces aériennes de la France libre à la Luftwaffe. Il interviendra notamment au-dessusde la Hollande et de l’Allemagne.

Roland s’est envolé à 96 ans, rejoindre ses amis, à qui il avait dédiés la bouteille de champagne qu’il ouvrit à l’issue de notre vol ensemble.

Briefing
Roland e Jean-Marie