HAM and JAM sur les traces du débarquement

Un Piper L-4, un vétéran, Roland Lepers (résistant et pilote de bombardier B25), un J3 (Aéroclub de Bernay) en patrouille et un très bon photographe (Jean-Marie Urlacher) au-dessus des plages du débarquement.

Survol de Port-en-Bessin dans un Piper L-4H de 1943
Survol de Port-en-Bessin dans un Piper L-4H de 1943

Biographie de notre passager, Roland Lepers (source Ouest France):

Ce natif de Wasquehal (Nord) a rejoint, en janvier 1941 à Marseille, le réseau Ian-Garow – Pat O’Leary, un groupe clandestin d’aide aux militaires de l’armée britannique et de la Royal air force sur le sol français. Il a raconté les péripéties, son arrestation en Indre-et-Loire, son évasion « à la barbe d’un officier allemand qui avait eu l’imprudence heureuse pour moi de me laisser seul un moment ».

Le 10 mars 1942, Roland Lepers quitte la France pour rejoindre l’Angleterre via l’Espagne et Gibraltar. Il sera ensuite décoré de la British Empire Medal. « À Londres, Pierre Mendès-France, qui sera plus tard nommé commissaire aux finances du Général-de-Gaulle, m’avait donné à choisir entre de l’argent et cette médaille. »

En 1943, il rejoint le Canada pour se former au pilotage. Pilote de bombardier du groupe Lorraine, il reviendra dès octobre 1944 au sein des Forces françaises libres sur la base aérienne de Vitry-en-Artois (Pas-de-Calais), reprise par les forces aériennes de la France libre à la Luftwaffe. Il interviendra notamment au-dessus de la Hollande et de l’Allemagne.

Roland Lepers a été démobilisé avec le grade de sous-lieutenant en janvier 1946. Il fera ensuite une belle carrière professionnelle dans le domaine du matériel agricole et de travaux publics.

Voir aussi cet article en anglais sur le site Conscript Heroes.

La suite des photos de cette opération, ici.